Test urinaire PCA3 pour le cancer de la prostate

 

Le test PCA3 donne une réponse

Le test PCA3 pour la détection du cancer de la prostate offre une grande précision et est davantage spécifique que tous les autres tests disponibles pour dépister le cancer de la prostate. Le test PCA3 constitue un essai de biologie moléculaire qui mesure l'expression de l'ARNm PCA3 (« prostate cancer gene 3 ») dans un échantillon d'urine. Le PCA3 est spécifique à la prostate et hautement surexprimé dans les cellules tumorales prostatiques. Le test mesure quantitativement l'ARNm PCA3 ainsi que l'ARNm APS et on détermine leur ratio. Il a été démontré qu'un ratio élevé indique la présence d'un cancer de la prostate.

Le dépistage PCA3 peut aider à réduire le nombre de biopsies non nécessaires. De plus, le test est non invasif, éliminant la douleur et l'inconfort associés aux biopsies. Dynacare Avenir est le premier laboratoire à offrir ce service au Canada.

Le dilemme APS

Généralement, il y a deux tests qui sont utilisées pour aider à dépister tôt un cancer de la prostate : le toucher rectal (TR) et l'analyse de l'antigène prostatique spécifique (APS). Par contre, ces méthodes présentent un dilemme significatif. Parfois, des hommes atteints d'un cancer de la prostate présentent des taux d'APS normaux. Inversement, une proportion significative d'hommes avec un niveau d'APS anormal aura une biopsie négative. Il y a alors un besoin critique d'adresser le défi diagnostique de détecter un cancer de la prostate chez les hommes avec des concentrations d'APS anormales.

Jusqu'à maintenant, aucun marqueur acceptable n'était disponible aux médecins afin de les aider à déterminer l'intervalle entre biopsies pour les patients ayant un niveau anormal d'APS et une biopsie négative. Le test PCA3 une solution potentielle à ce défi clinique en offrant un résultat qui pourrait aider les médecins à sélectionner les patients nécessitant une biopsie additionnelle.

Fonctionnement du test PCA3

Le test PCA3 mesure les niveaux d'ARNm du PCA3 et de l'APS dans un échantillon urinaire prélevé suivant un toucher rectal. La mesure de l'ARNm de l'APS assure que des cellules prostatiques sont présentes dans l'échantillon et fournit également un moyen de normaliser la quantité d'ARNm de PCA3. Le résultat est rapporté comme le ratio d'ARNm du PCA3 sur l'ARNm de l'APS, qui se traduit par un résultat de risque faible ou élevé d'avoir un cancer de la prostate.

En utilisant une technologie d'amplification, les molécules d'ARNm du PCA3 et de l'APS sont amplifiées à partir de l'échantillon. Compte tenu que le PCA3 peut être de 60 fois surexprimé dans les cellules cancéreuses comparativement aux cellules normales1, les échantillons contenant des cellules tumorales peuvent avoir un ratio plus élevé de PCA3/APS que ceux qui n'en ont pas.

Les ratios PCA3/APS mesurés permettent d'établir le risque d'avoir un cancer de la prostate; soit un risque faible ou élevé. Un résultat d'analyse dont les niveaux d'ARNm de l'APS seraient sous le seuil de détection sera interprété comme un test non concluant puisque ce résultat est associé à un échantillon dont la quantité de cellules prostatiques est insuffisante pour permettre une analyse de qualité.

1Hessles, et al. (2003) European Urology, 44:1.